Appel à contribution

Télécharger l’appel à contributionFrançaisEnglish | Deutsch | Español

Le IXème Colloque du Réseau International de l’Animation (RIA) propose d’interroger, à travers la notion de « territoires », les multiples défis et enjeux auxquels est confrontée l’animation socioculturelle aujourd’hui.

Il est organisé par les Hautes écoles de travail social de la Haute école spécialisée de la Suisse occidentale (HES-SO).

Il a pour ambition de mettre en évidence les formes actuelles que prend l’animation socioculturelle, ses territoires d’action, la manière dont elle est pensée par les différentes parties prenantes que peuvent être les professionnel-le-s, les bénévoles, les politicien-ne-s, les citoyen-ne-s ou les chercheuses et chercheurs.

L’animation socioculturelle se décline de multiples manières, agit dans des champs professionnels variés, travaille avec tous les publics, de tous les âges, et mobilise une large palette de méthodes d’intervention. Elle agit donc sur des territoires variés mais est également agie par les particularités de ceux-ci. Par ailleurs, elle est présente, sous différentes appellations, dans de nombreux pays, de l’hémisphère Sud à l’hémisphère Nord.

En lien avec l’évolution de ses publics, comme de ses contextes d’action, l’identité de l’animation socioculturelle, ses territoires, sont l’objet de nombreux questionnements des pouvoirs publics, des citoyen-ne-s, ou des professionnel-le-s eux-mêmes. Les modes d’intervention évoluent, comme les collaborations avec d’autres professionnel-le-s de l’action sociale ou de la santé, ou encore les attentes sociales vis-à-vis de ces professionnel-les, ouvrant ou limitant les opportunités de l’animation socioculturelle.

Quatre axes thématiques structureront plus particulièrement les discussions à l’occasion de ce colloque :

1) les contextes comme territoires

Dans ce premier axe, l’idée est d’interroger la manière dont les contextes structurent les possibles de l’animation socioculturelle : la notion de territoire renvoie alors à la variété des contextes d’intervention, entre les pays du nord et du sud, entre des contextes ruraux et des contextes urbains. Cette notion de territoire renvoie également aux politiques publiques, locales, nationales ou internationales, aux acteurs qui mandatent, encadrent ou financent l’animation socioculturelle. Le désengagement de l’Etat place les différentes institutions de l’animation socioculturelle sur un marché concurrentiel et n’est pas sans incidences sur les méthodologies appliquées. Cet axe questionnera ainsi la diversité des métiers de l’animation socioculturelle et leurs interdépendances avec des contextes toujours singuliers.

2) Les territoires professionnels

Cet axe interrogera les territoires professionnels de l’animation socioculturelle, dans une triple dimension : d’abord, en questionnant les relations avec d’autres professions, qu’elles soient du social ou non. Quelles sont les spécificités de l’animation socioculturelle face aux autres professions du social ? Assiste-t-on à une différenciation continue de l’animation socioculturelle ou, à l’inverse, à une homogénéisation des professions du social ? Est-ce que les valeurs, les utopies ou les outils qui constituent l’animation socioculturelle lui appartiennent encore en propre ou sont-elles toujours plus mobilisées par d’autres professionnel-le-s ? Ensuite, le territoire de tâches dévolu à l’animation socioculturelle par les pouvoirs publics évolue-t-il ? Sont-ce toujours les mêmes activités qui, aux yeux des politiques publiques, justifient l’activité d’animateurs-trice socioculturel-le-s ? Dans une période où le développement durable, pour ne citer qu’un exemple, est devenu un mot d’ordre de toute action, quel rôle est dévolu à – ou veut se donner – l’animation socioculturelle ? Enfin, cet axe voudrait questionner les enjeux de l’interprofessionnalité pour les animateur-trice-s socioculturel-le-s aujourd’hui. Travaillant en réseau ou dans des institutions qui emploient différents types de professionnels, les animateurs-trices socioculturel-les interviennent moins souvent seul-es qu’en interprofessionnalité. On pourra s’interroger sur la manière dont l’animation socioculturelle affirme sa spécificité dans ces contextes professionnels.

3) les publics comme territoires

Travaillant potentiellement avec l’ensemble des populations, que ce soit des enfants, des familles, des personnes âgées, marginalisées ou non, l’animation socioculturelle a, dans les faits, longtemps privilégié la jeunesse et les classes populaires, rappelant sans cesse ses liens avec l’éducation populaire et le militantisme. En même temps, aujourd’hui, du fait de l’évolution de la société et de la construction d’autres publics comme potentiellement problématiques (du fait de l’allongement de l’espérance de vie et de l’inversion de la pyramide des âges, par exemple, ou des crises migratoires qui frappent l’ensemble du globe), l’animation socioculturelle est toujours plus sollicitée pour intervenir auprès de nouveaux publics (par exemple les personnes âgées ou les migrants). Cet axe interrogera les enjeux de cette extension du territoire de l’animation socioculturelle pour ceux qui la pratiquent. Comment répondre aux besoins et demandes de ces « nouveaux » publics ? Les outils classiques de l’animation socioculturelle permettent-ils de répondre à leurs demandes spécifiques ? De manière plus générale, cet axe voudrait questionner la pertinence, ou non, de penser l’animation socioculturelle en lien avec des publics.

4) les territoires méthodologiques

Le but de l’animation socioculturelle n’est pas d’intégrer des populations dans une perspective assimilationniste, mais de les accompagner à se constituer comme actrices de leur vie et de leur environnement. Quels outils pour une citoyenneté et une démocratie sociale et culturelle ? La dimension collective et la participation des publics à l’action sont-elles toujours pertinentes ? Quelles méthodologies spécifiques les professionnel-le-s mettent-elles-ils en œuvre pour y parvenir (par exemple le diagnostic social, l’évaluation participative, etc.) ? De même, dans un contexte où l’innovation est de plus en plus mise en avant dans l’action sociale, l’animation socioculturelle est capable d’imaginer de nouveaux horizons méthodologiques. Quelles sont les réponses apportées par les animatrices-teurs socioculturels-les en termes d’imaginaire et de remise en question des pratiques ? Enfin, depuis quelques années, les nouvelles technologies ont influencé notre relation à l’espace et au temps. L’animation socioculturelle doit donc, parfois, se positionner dans des espaces dématérialisés et déterritorialisés. Comment y parvient-elle ?

Les propositions de communication doivent nous parvenir le 29 mars 2019 au plus tard (le délai a été prolongé).

Elles ne doivent pas excéder 5000 caractères (espaces et titres compris).

Elles peuvent être transmises en français, anglais, allemand et espagnol.

Pour toutes informations complémentaires : info@ria2019.org

Les communications rendant compte d’expériences de terrain sont les bienvenues.

Une réponse quant à l’acceptation ou non de votre proposition vous parviendra d’ici le début du mois de juin 2019.

En cas d’acceptation, il sera demandé aux communicants d’envoyer, au plus tard un mois avant le colloque, soit le 1er octobre 2019, le texte de la communication ou un article dont celle-ci est issue.

Les langues du colloque sont le français, l’allemand, l’anglais et l’espagnol. Seules les conférences plénières bénéficieront d’une traduction simultanée en français et en anglais.

Conférenciers

Lundi 04.11.2019

Jean-Claude Gillet
Professeur honoraire des universités, Président honoraire du Réseau International de l'Animation (RIA) – France

Conférence :
« Ouverture du colloque en forme d'énigme »
Jean-Claude Gillet est permanent syndical, puis politique ; psychosociologue, puis enseignant-chercheur dans un Institut universitaire de technologie formant des animateurs professionnels et professeur des universités en sciences de l’éducation. Après avoir été professeur émérite, il est aujourd’hui professeur honoraire. Il fut l’initiateur en 2003 du Réseau International de l’Animation (RIA).

Jean-Claude Gillet
Professeur honoraire des universités, Président honoraire du Réseau International de l'Animation (RIA) – France
Alexandre Lambelet
Professeur associé, HETS&Sa | EESP (HES-SO) – Suisse

Conférence plénière
L’animation auprès des personnes âgées: nouveaux territoires, nouveaux enjeux?

Cette contribution veut questionner l’enjeu que représente, pour l’animation socioculturelle, l’accroissement du nombre de personnes âgées dans nos sociétés. Si l’animation s’est adressée historiquement en premier lieu aux plus jeunes, à travers la mise en place de maisons de jeunes ou de maisons de quartiers par exemple, comment penser le rôle de l’animation socioculturelle lorsqu’elle veut répondre aux besoins et désirs des personnes les plus âgées ? Quels sont les territoires pertinents pour l’intervention ? Les outils classiques de l’animation socioculturelle gardent-ils toute leur pertinence ? Sur la base de travaux menés tant en institutions de long séjour que « hors murs » et dans l’espace public, cette communication veut questionner l’enjeu que représente le grand âge pour l’animation.

Alexandre Lambelet
Professeur associé, HETS&Sa | EESP (HES-SO) – Suisse
Ulrike Armbruster Elatifi
Enseignante, HETS Genève – Suisse

Conférence plénière
L’animation auprès des personnes âgées: nouveaux territoires, nouveaux enjeux?

Cette contribution veut questionner l’enjeu que représente, pour l’animation socioculturelle, l’accroissement du nombre de personnes âgées dans nos sociétés. Si l’animation s’est adressée historiquement en premier lieu aux plus jeunes, à travers la mise en place de maisons de jeunes ou de maisons de quartiers par exemple, comment penser le rôle de l’animation socioculturelle lorsqu’elle veut répondre aux besoins et désirs des personnes les plus âgées ? Quels sont les territoires pertinents pour l’intervention ? Les outils classiques de l’animation socioculturelle gardent-ils toute leur pertinence ? Sur la base de travaux menés tant en institutions de long séjour que « hors murs » et dans l’espace public, cette communication veut questionner l’enjeu que représente le grand âge pour l’animation.

Ulrike Armbruster Elatifi
Enseignante, HETS Genève – Suisse

Mardi 05.11.2019

Lorenzo Malaguerra
Chef du service culturel, Ville de Monthey et Directeur du Théâtre du Crochetan – Suisse

Conférence semi-plénière
« L'animation socioculturelle à l'épreuve de la politique culturelle. L'exemple du Valais »

Lorenzo Malaguerra
Chef du service culturel, Ville de Monthey et Directeur du Théâtre du Crochetan – Suisse
Isabelle Johner
Coordinatrice pour l’association Rinia Contact et la Grève nautique Portchoiseul.

Conférence semi-plénière
Travaillant toutes deux dans l’animation socioculturelle à Genève, Isabelle et Isabelle vous proposent une présentation de leurs associations respectives plutôt atypiques:

- Rinia Contact était à l’origine destinée prioritairement à la population albanaise. Aujourd’hui, elle accueille des personnes de 7 à 77 ans issues d’une quarantaine de pays, essentiellement des familles. Elle propose des espaces ouverts où la couture, la cuisine et le rap ne sont que des prétextes pour se rencontrer.

- Créée en 2010, la MQLib est installée dans l'un des quartiers les plus précarisé du canton.
Elle accueille dans un lieu convivial des jeunes de tout âge et des familles. Elle propose notamment des cours de français, des cours de piscine pour femmes, des apéros associatifs, un accueil ado et diverses activités durant les vacances.

Isabelle Johner
Coordinatrice pour l’association Rinia Contact et la Grève nautique Portchoiseul.
Isabelle Lamm
Animatrice à la Fase, Co-fondatrice de l’association de la Belle-Toile, Présente dès l’ouverture de la Maison de quartier des Libellules en 2010

Conférence semi-plénière
Travaillant toutes deux dans l’animation socioculturelle à Genève, Isabelle et Isabelle vous proposent une présentation de leurs associations respectives plutôt atypiques:

- Rinia Contact était à l’origine destinée prioritairement à la population albanaise. Aujourd’hui, elle accueille des personnes de 7 à 77 ans issues d’une quarantaine de pays, essentiellement des familles. Elle propose des espaces ouverts où la couture, la cuisine et le rap ne sont que des prétextes pour se rencontrer.

- Créée en 2010, la MQLib est installée dans l'un des quartiers les plus précarisé du canton.
Elle accueille dans un lieu convivial des jeunes de tout âge et des familles. Elle propose notamment des cours de français, des cours de piscine pour femmes, des apéros associatifs, un accueil ado et diverses activités durant les vacances.

Isabelle Lamm
Animatrice à la Fase, Co-fondatrice de l’association de la Belle-Toile, Présente dès l’ouverture de la Maison de quartier des Libellules en 2010
Claudia della Croce
Professeure associée, HETS&Sa | EESP (HES-SO) – Suisse

Conférence semi-plénière :
« Territoires et Ritournelles : les déplacements de la pensée dans l'animation socioculturelle »
Claudia della Croce travaille sur les différents territoires de l'animation socioculturelle, notamment en lien avec la participation, la culture et l'intervention en travail social.

Claudia della Croce
Professeure associée, HETS&Sa | EESP (HES-SO) – Suisse
Samah Saleh
Université d'An-Najah, Naplouse – Palestine

Conférence semi-plénière:
« Travailleurs sociaux palestiniens: les dilemmes éthiques et professionnels »

Samah Saleh travaille sur les dilemmes éthiques et professionnels auxquels sont confrontés les travailleurs sociaux palestiniens sous l'occupation israélienne. Cette présentation s'appuiera sur les expériences de cinq travailleurs sociaux qui travaillent dans des situations de crise dans différentes organisations sociales afin de comprendre les défis éthiques et professionnels auxquels ils sont confrontés lors de la planification d'interventions. C'est également un moyen de comprendre comment le travail social s'est développé en tant que profession en Palestine.

Samah Saleh
Université d'An-Najah, Naplouse – Palestine

Mercredi 06.11.2019

Manish K. Jha
Professor, Center for Community Organization & Development Practice, Tata Institute of Social Sciences, Mumbai – India

Conférence semi-plénière :
« Les territoires du développement socioculturel communautaire : enjeux et défis »
Le Professeur Manish K. Jha s’intéresse aux questions liées à la migration et aux réfugiés, à l'organisation communautaire et à l'action sociale, aux marginalités et à la justice, aux droits humains et à la sécurité humaine. Il donne des cours sur l'action sociale et les mouvements sociaux, la politique sociale, et les programmes de planification et de développement. Monsieur Jha a été chef de projet pour la subvention de recherches au British Council, pour Erasmus, la Fondation Ford, l'Université de Chicago, l'Animal and Society Institute, etc. Il est le directeur des projets parrainés par la University Grants Commission et le Indian Council of Social Science Research. Le professeur Jha est vice-président du conseil d'administration du Calcutta Research Group (http://www.mcrg.ac.in). Il a reçu de nombreuses bourses et a été professeur invité à la School of Oriental and African Studies de Londres, chercheur invité Erasmus Mundus à l'University College de Dublin, chercheur invité de l'UKIERI à l'université de Durham au Royaume-Uni, professeur à l'Université de Gothenburg, Suède et à Kuopio, University of Eastern Finland.

Manish K. Jha
Professor, Center for Community Organization & Development Practice, Tata Institute of Social Sciences, Mumbai – India
Nathalie Casemajor
Professeure-chercheure, Institut national de la recherche scientifique – Centre Urbanisation Culture Société – Québec

Conférence semi-plénière :
« Publics algorithmiques : quelle participation culturelle ? »
Les travaux de Nathalie Casemajor portent sur l’action culturelle, les pratiques numériques et la mobilisation citoyenne. Elle est co-directrice de l'Observatoire des médiations culturelles et membre de la chaire Fernand-Dumont sur la culture. Ses activités récentes incluent une synthèse des connaissances sur les publics de la culture et le numérique ainsi que la codirection d’un ouvrage collectif intitulé Expériences critiques de la médiation culturelle (2017, PUL).

Nathalie Casemajor
Professeure-chercheure, Institut national de la recherche scientifique – Centre Urbanisation Culture Société – Québec
Pascal Tozzi
Professeur des Universités, Université - IUT Bordeaux Montaigne – France

Conférence de clôture
Pascal Tozzi est professeur en aménagement de l'espace et urbanisme à l'Université de Bordeaux-Montaigne. Habilité à diriger les recherches en science politique, il est aussi Directeur-adjoint d'une unité mixte du CNRS français et enseigne à l'Institut universitaire technologique de Bordeaux au sein du département Carrières sociales.
Président du Réseau international de l'animation (RIA), il est aussi responsable de collection à Carrières sociales éditions (Bordeaux, France), maison d'éditions associative qui publie des ouvrages sur les enjeux actuels du champ socioculturel.

Pascal Tozzi
Professeur des Universités, Université - IUT Bordeaux Montaigne – France

Organisation

Comité d’organisation

  • Ulrike Armbruster Elatifi, Haute école de travail social, HES-SO, Genève
  • Karine Darbellay, Haute école de travail social Valais/Wallis, HES-SO, Sierre
  • Nicole Fumeaux-Evéquoz, Haute école de travail social Valais/Wallis, HES-SO, Sierre
  • Sylvia Garcia Delahaye, Haute école de travail social, HES-SO, Genève
  • Alexandre Lambelet, Haute école de travail social et de la santé (EESP), HES-SO, Lausanne
  • Yuri Tironi, Haute école de travail social et de la santé (EESP), HES-SO, Lausanne

Comité scientifique

  • André Antoniadis, Haute école de travail social et de la santé (EESP), HES-SO, Lausanne
  • Antonia Arevalo, Universidad Externado de Colombia (Colombie)
  • Maria-Angela Belfiore Wanderley, Pontifícia Universidade Católica de São Paulo (Brésil)
  • Aicha Boukrissa, Université d’Alger (Algérie)
  • Fernando Curto, Université de Saragosse (Espagne)
  • Claudia della Croce, Haute école de travail social et de la santé (EESP), HES-SO, Lausanne
  • Chantal Furrer Rey, Haute école de travail social Valais/Wallis, HES-SO, Sierre
  • Jean-Claude Gillet, Université de Bordeaux (France)
  • Luc Greffier, IUT, Bordeaux Montaigne (France)
  • Anne Jetzer, Haute école de travail social et de la santé (EESP), HES-SO, Lausanne
  • Jean-Marie Lafortune, UQÀM, Montréal (Québec, Canada)
  • Stéphane Roduit, Haute école de travail social Valais/Wallis, HES-SO, Sierre
  • Izabel Solyszko Gomez, Universidad Externado de Colombia, Bogota (Colombie)
  • Pascal Tozzi, Université de Bordeaux (France)
  • Bernard Wandeler, HSLU, Lucerne (Suisse)
  • Lucero Zamudio Cardenas, Universidad Externado de Colombia, Bogota (Colombie)

Partenaires

Le colloque est organisé grâce au soutien de :

Programme

Le programme peut évoluer jusqu'à la tenue du colloque

08:30 - 09:15

Accueil

Distribution des dossiers

Café-croissants

L'animation socioculturelle dans le canton de Vaud

Elisabeth Baume-Schneider, Directrice, HETS&Sa | EESP (HES-SO)

09:20 - 09:25

Mots de bienvenue

L'animation socioculturelle en Suisse romande

Olivier Grand, Responsable Domaine Travail social, HES-SO

09:25 - 09:30

Mots de bienvenue

David Payot, Conseiller municipal à la ville de Lausanne

L'animation relève-t-elle d'un territoire ? Certes. Mais ne possède-t-elle pas aussi un statut d'extra-territorialité ?

Jean-Claude Gillet, Professeur honoraire des universités, Président honoraire du Réseau International de l'Animation (RIA) – France

Conférence plénière 1

Ulrike Armbruster Elatifi et Alexandre Lambelet, Professeur·e·s HES-SO

10:45 - 11:15

11:15 – 12:45

12:45 – 13:30

Le programme précis sera mis en ligne en septembre

09:00 – 09:30

Accueil

Distribution des dossiers et badges
Café-croissants

Conférence semi-plénière 1

Lorenzo Malaguerra, Directeur du Théatre du Crochetan, Monthey

Auditoire B040

Conférence semi-plénière 2

Isabelle Johner et Isabelle Lamm

Salle B232-233

10:30 – 11:00

Pause

12:30 – 14:00

Repas

14:00 – 15:30

Ateliers

15:30 – 16:00

Pause

Conférence semi-plénière 3

Claudia della Croce, Professeure HES-SO

Salle B232-233

Conférence semi-plénière 4

Samah Saleh, Université d’An-Najah, Naplouse, Palestine

Auditoire B040

08:30 – 09:00

Accueil

Distribution des dossiers et badges
Café-croissants

09:00 – 10:30

10:30 – 11:00

11:00 – 12:30

12:30 – 14:00

Conférence semi-plénière 5

Manish K. Jha, Tata Institute of Social Sciences, Mumbai, India

Auditoire B040

Conférence semi-plénière 6

Nathalie Casemajor, professeure-chercheure, Institut national de la recherche scientifique - Centre Urbanisation Culture Société

Salle B232-233

15:00 15:30

15:30 – 16:30

Clôture du colloque

Mises en perspectives conclusives

Pascal Tozzi, Professeur des Universités, Université Bordeaux-Montaigne | Président du RIA

Auditoire B040

Remise des prix du concours Instagram

Ateliers

Salle B333

Symposium 1

Animation socioculturelle et Médiation culturelle : des métiers à tisser !

Manuela Calado, Véronique Eggimann, Virginie Guisan, Anne-Claude Liardet, Juliette Bauer et Claudia della Croce

Social Entrepreneurship for Sustainable Livelihood in Rural India-an Experiment on Tagore's philosophy and approaches to community development
Prasanta Kumar Ghosh (Inde)


The experience of an action-reflection group for Communty health promotion
Anna Planas-Llado, Pere Soler-Maso, Narcis Turon, Maribel Pena Casas, Mariona Salvador (Espagne)


Social sensitization of breast cancer by the directorates of social activity. Comparative study between urban and rural areas in Algeria
Chafik Ikoufane (Algérie)

Presente y futuro de la Animación Sociocultural en España: estudio exploratorio
Javier Corzan Ripol, Ximo Valero, Itahisa Perez-Perez (Espagne)


Perspectiva actual de la animación sociocultural
Fina Cava (Espagne)

L’animation socioculturelle en Tunisie, entre « Métier » et « mission » dans un contexte sociétal en mutation
Med Habib Khadhraoui (Tunisie)


Fonctionnaires du social, un métier de conciliations
Higinio Ferreira, Gaëlle Bianco, Célien Dubuis, Roxane Dumont, Julien Rey (Suisse)


Sous-utilisation des compétences des animateurs socioculturels dans l’administration publique camerounaise
Sonia Milong (Cameroun)

Quel accompagnement de leur vie sexuelle et affective, les personnes résidant en EMS souhaitent-elles ?
Maurice Avramito, Nicole Brzak, Valérie Hugentobler, Alexandre Lambelet (Suisse)


Projet intergénérationnel
Anira Launaz (Suisse)


Un concept interdisciplinaire : Montessori
Audrey Mayor, Guida Grancho (Suisse)


Vers une vision positive de l'accompagnement en EMS - L'exemple de la Fondation les Baumettes
Margaux Thévenaz (Suisse)

Que peut apporter l'évaluation transformative au travail de jeunesse ? Pistes de réflexion à partir d'un projet européen de partenariat stratégique
Christophe Dansac, Marc Carletti (France)


Enjeux environnementaux et animation socioculturelle
Colin Wahli, Cédric Millot (Suisse)


Quand l’ordre social du quartier s’insinue dans un « accueil libre »
Lara Rodriguez Trincado (France)


Expérimentation d'une anti-méthode de projet nomade, culturel et social en territoire prioritaire. Faire territoire-Faire rhizome-Faire humanité
Ramon Ortiz de Urbina (France)

Salle B040

Symposium 2

Enquête nationale sur l’ASC avec les jeunes et les enfants, DOJ/AFAJ et FHNW

Martina Gerngross, Lukas Fellmann, Tobias Bauer et Danièle Warynski

Un ancrage territorial fort en milieu rural. 10 ans d’expérience Déclam’
Lara Rodriguez Trincado (France)


Le centre de loisirs et culture de Martigny : 35 ans d’expérience sur les territoires de sa ville
Steve Chambovey, Michellod Constance, Corthay Mariel (Suisse)


Animation jeunesse en milieu rural, quelles bases pour l’action auprès des jeunes « sans Cité » ?
Sophie Ruel, Christophe Dansac, Cécile Vachée (France)

Enfoques profesionales de la Educación para la Transformación Social/Animación Socioeducativa
Javier Corzan Ripol, Silvia Lopez Zumeta, Itahisa Perez-Perez (Espagne)


Las competencias de los profesionales de juventud en la relación con la animación sociocultural
Carles Vila Mumbru (Espagne)

Des pratiques musiciennes aux pratiques socio-musicales : de nouveaux horizons professionnels entre animation socioculturelle et médiation de la musique
Bérangère Dujardin (Suisse)


Les nouveaux territoires géographiques, professionnels et critiques de l’animation à l’ère de la créativité et des populismes
Jean-Marie Lafortune (Canada)


Arts visuels et patrimoine culturel comme territoires d’animation créatrice
Ana da Silva (Portugal)

Le sport, outil d’émancipation et de démocratie : comment l’intégrer dans un cursus d’études en haute-école sociale
Delphine Mathy, Laure Compère (Belgique)


Vers une éducation globale de l’enfant : des territoires professionnels qui s’entremêlent
Annelyse Spack, Laurent Bovey (Suisse)


La construction des territoires professionnels par les pratiques discursives : stratégies et enjeux identitaires pour l’animation jeunesse
Marc Carletti (France)

Salle B232-B233

Symposium 3

Politiques de l’enfance et de la jeunesse

Marco Galli, Latha Heiniger et Cédric Bonnébault

Volunteering as a tool for citizenship ?
Sven Svensson (Belgique)


Community Development Practices; Issues and Challenges in Tanzania
Bernard Ndiege, Boniface Kamnyungu, Elkana Elkana (Tanzanie)

Interprofessionelle Teamwork – Soziokulturelle Animation im Alters- und Pflegeheim
Stephan Kirchschlager (Suisse)


Gemeinnützige unabhängige digitale Territorien der Soziokultur
Rafael Freuler (Suisse)


Kulturelle Teilhabe als professionnelle Inter- und Transterritorialität – Kann / soll die Soziokulturelle Animation ihr Territorium abstecken ?
Dominic Zimmermann, Isabelle Odermatt (Suisse)

Usage des technologies numériques en intervention sociale : quels enjeux éthiques pour les professionnel-le-s de l’animation socioculturelle dans les structures d’accueil pour personnes âgées ?
André Antoniadis (Suisse)


Fracture numérique – quelle place pour les ASC ?
Greg Narbel (Suisse)


Les équipes distribuées à l'ère numérique. Défis de la fonction de liaison ``à distance`` dans la pratique d'organisation communautaire au Québec
Sylvie Jochems, Erick D’Amours (Canada)

Le Socio-culturel en Algérie : Est-il sollicité pour interpeler et intervenir auprès du grand public dans l’espace public en Algérie ?
Aicha Boukrissa, Nouara Hocine (Algérie)


Les publics comme territoires ou comment valoriser les patrimoines culturels populaires ?
Pierre Etienne (Belgique)


Comprendre la place des jeunes dans la formulation, par le Conseil Départemental de Haute-Garonne, d’une ambition jeunesse et conséquences sur leur accompagnement
Véronique Bordes (France)

Pour un urbanisme social et collaboratif
Association AIDEC
Diego Rigamonti, Jérôme Mallon (Suisse)


L’animation socioculturelle dans les espaces ruraux du Valais Romand : un terrain propice à la médiation des différences
Michèle Michaud (Suisse)


Aux « interfaces » entre la ville et ses quartiers : analyse d’un processus participatif à Zürich
Peter Streckeisen (Suisse)


Imaginer l’animation des quartiers sans habitants
Yann Boggio, Salomé Baron (Suisse)

Un assemblage d'apprentissage pour un urbanisme participatif
Swetha Rao Dhananka, Laurent Essig, Sylviane Gosteli, Jérôme Mallon, Michael Schweizer, Diego Rigamonti, Laurent Thévoz (Suisse)


Sens et signification dans l’évaluation émancipatrice de projets d’animation socioculturelle auprès des jeunes. L’expérience d’un centre socioculturel lausannois
Franco De Guglielmo, Antonio Iannaccone (Suisse)


Le modèle MMCTP en animation – Du questionnement théorique à l’analyse des pratiques, applications et perspectives
Christophe Dansac, Cécile Vachée, Sophie Ruel (France)

Sexualud: una experiencia integradora desde la Animación Sociocultural (Eje 4)
Esther Consolación, González Alonso, Juan Tomas Latasa Lerga (Espagne)


Tejiendo saberes territoriales: La experiencia de la construcción de familiaridades en el aula por medio del dialogo entre los géneros y a las generaciones (Eje 3)
Izabel Solyszko (Colombie)

Losing Diamantino: Local knowledge, visual narratives and socio-cultural Animation
Mario Montez (Portugal)


The Kabylian Community: Towards a People Centred Socio-cultural Development
Redouane Touati, John Traxler (Algérie)

Dimension 13’17 - Festi’neuch et le Centre de Loisirs tiennent compte de la jeunesse !
Michaël Frascotti (Suisse)


Les publics comme territoire : la zone de confort
Lyne Legault, Micheline Potvin (Canada)

Le participatif : Du local au global
Kete Fluck, Isabelle Fringuet-Paturle, Sonja Hanachi, Anna Conti (Suisse)


Le rôle de l’animation socioculturelle pour le développement du territoire : exemple de l’aménagement contributif d’un espace public avec des jeunes
Jérôme Heim (Suisse)


Animations et convergence vers ``l'Agir Avec``
Pascal Midrez (Belgique)

Les territoires engagés de l’action communautaire – une perspective philosophique
Thierry Gutknecht (Suisse)


Intervention auprès de nouveaux publics : la population SENIORS
Tania Marcia Nerfin, Yves Perrot, Nicolas Rogg (Suisse)


Quartiers Solidaires et le pouvoir d'agir des seniors
Caroline Piguet (Suisse)

Salle B232-233

Symposium 4

Développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités (DPA-PC). Quelles marges de manœuvre ? Pour qui ? Pour quoi ? L’approche DPA-PC : exemples concrets et éléments conceptuels

Isabelle Soguel et Sarah Stegmüller

The community dimension in youth empowerment: a proposal for Evaluation
Pere Soler-Masó, Xavier Úcar Martínez, Pilar Rodrigo Moriche, Laura Corbella Molina, Carme Trull Oliva (Espagne)


The narrative strategy - A way to rethink the processes favouring the empowerment of young people
Anna Planas-Lladó, Asun Llena, Carles Vila, Paloma Valdivia, Mireia Serra (Espagne)

Territoires de l’action socioculturelle et territoires mémoriels de migrants : le cas d’une fresque murale réalisée par la communauté chilienne de Pessac
Jorge Ibanez (France)


Les enjeux du développement communautaire dans le Sud du Tchad
Ladiba Gondeu (Tchad)


A socio-cultural approach to labour market integration of marginalized youth
Bernard Wandeler, Peter Stade (Suisse)

Travail social hors murs et médiation urbaine : quels acteurs pour quels publics et quelle complémentarité dans le contexte de deux villes de Suisse romande ?
Livio Andreoli, Stéphane Roduit, Karine Darbellay (Suisse)


Réinsertion sociale par la créativité
Anne-Marie Foare (Suisse)


Professionnalisation et construction de l’animation socioculturelle sous le regard du genre. Le cas des centres lausannois
Carola Togni, Dominique Malatesta (Suisse)

Du face-à-face au côte-à-côte
Baptiste Besse-Patin (France)


L’évaluation participative comme territoire méthodologique de l’animation socioculturelle favorisant la définition de politiques publiques avec des jeunes
Sylvia Garcia Delahaye, Joëlle Libois, Danièle Warynski (Suisse)


De l'intelligence territoriale à l'intelligence collective
Nathalie Sorita (France)

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers : ou le tricotage territorial
Gabriel Bender (Suisse)


Dynamique d’accompagnement des organisations des personnes âgées en matière d’animation socioculturelle : cas des organisations affiliées à la Direction des Loisirs en Côte d’Ivoire
Bi Tizie Emmanuel Gala, Antoine Droh, Bi Tra Jamal Sehi (Côte d'Ivoire)


L’animation socioculturelle en psychiatrie de l’âge avancée – enjeux et défis
Anne Jetzer, Fabienne Malbois, Alexandre Lambelet (Suisse)

Informations pratiques

La conférence aura lieu à la Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne. Au nord de la ville, à deux pas du métro M2 Fourmi

NOUS TROUVER

Chemin des Abeilles 14
1010 Lausanne
Suisse

NOUS ECRIRE

info@ria2019.org

NOUS APPELER

+41 21 651 62 00

HEBERGEMENT